dimanche 3 décembre 2006

La folie des grandeurs vue par Staline



photo: gratte-ciel stalinien - la maison du quai des chaudronniers (immeuble d'habitations)


Les gratte-ciel staliniens, construits de 1948 à 1957, sont au nombre de huit: sept situés à Moscou et 1 à Varsovie.



Ces bâtiments sont conçus pour exalter la supériorité du communisme, et à en fournir une image grandiose et jubilatoire - bien évidemment on se défend de s'inspirer des gratte-ciels américains, modèle banni. Alors que le capitalisme construit des édifices verticaux pour des raisons purement économiques (économiser l'emprise au sol pour maximiser la rentabilité de ses gratte-ciel), le socialisme doit prendre le contrepied et mettre l'architecture au service du peuple.





Les formes massives sont variées, mais des caractéristiques sont constantes, telle la flèche élevée qui surmonte la plus haute tour. des structures verticales marquées par les alignement des fenêtres, la forme pyramidale avec tours étagées en hauteur, la décoration sculptée ou peinte, faisant appel du réalisme socialiste.





L'emplacement des bâtiments, aux croisement des axes radiaux et des boulevards, était destiné à structurer l'espace urbain.





Ces immeubles furent lancés en 1948-1949 et leurs plans furent tous approuvés par Staline. Les immeubles d'habitation pouvaient contenir jusqu'à 800 appartements pour loger 3,550 personnes; ils étaient bien évidemment destinés à ne loger que luxueusement les apparatchiks communistes et à leur fournir sur place tous les services: magasins, restaurants, garderies, salons de coiffure...



Chronologiquement, leur construction marque la fin du réalisme socialiste en architecture.





Après la victoire de l'URSS sur l'Allemagne nazie, Staline lança l'ambitieux plan des "Vyssotnyé Zdania" qui veut dire "hauts immeubles". Leur aspect si caractéristique en fait des symboles de la capitale russe. Ils furent construits dans un style éclectique qui s'inspire à la fois du baroque, du gothique et de celui des gratte-ciel américains des années 30. On qualifie parfois ce style de "gothique stalinien".





A l'origine, 8 gratte-ciel étaient prévus, symbolisant les 800 ans de la capitale (1147-1947): les 7 gratte-ciels actuels plus 1 qui n'a jamais été construit, le Palais des Soviets. En 1933, la première Cathédrale du Christ-Sauveur à été détruite dans l'idée de créer ce Palais des Soviets, mais le projet a été abandonné au début de la Seconde Guerre mondiale. Il n'existe donc toujours pas aujourd'hui mais aurait été l'une des plus hautes constructions du monde si le projet avait abouti (tour de 315 mètres de haut, surmontée d'une statue de Lénine de 100 mètres).





Toutefois, le site s'est avéré trop fragile géologiquement pour supporter une telle structure, de plus l'immeuble aurait eu pour inconvénient d'écraser virtuellement le Kremlin. Le célèbre et gigantesque hôtel Rossia construit en 1967, de forme cubique et très massif qui fut édifié en remplacement, et comprenait pas moins de 6000 chambres (heureusement pour nos yeux il est actuellement en déconstruction).





Finalement, quelques années plus tard, après la construction des 7 autres gratte-ciel, la huitième fut construite...à Varsovie, selon les plans de Lev Roudnev.





Les sept gratte-ciel staliniens à Moscou:


  • L'Université d'Etat de Moscou Lomonossov


  • L'hôtel Ukraine


  • Le Ministère des Affaires étrangères


  • Un immeuble d'habitations sur la berge Kotelnitcheskaïa



  • Un immeuble d'habitations sur la place Koudrinskaïa



  • L'hôtel Leningrad

Aucun commentaire: