mercredi 13 décembre 2006

Qu'est-ce que l'âme russe?



Qu'est-ce qui crée le mystère en Russie et fascine tant le voyageur étranger?


Une partie de la réponse se trouve dans ce que les Russes appellent eux-mêmes, non sans un soupçon d'ironie, l'"âme russe".


Mystérieuse mais non secrète, l'âme slave ne s'embarasse ni de subtilités protocolaires, ni de belles manières. Bref, il est indispensable de prendre les russes par les sentiments et de toucher leur sens de l'humour pour les voir s'ouvrir avec une facilité déconcertante et une chaleur exceptionnelle.


C'est le côté "méridional" de ce pays, dont les frontières jouxtent le pôle Nord et qui se dispute une partie de l'archipel des Aléoutiennes avec les Japonais!

Le paradoxe que renferme l'âme russe consiste précisément à associer l'exubérance la plus latine à une subtilité tout orientale. Car l'Orient est une "affaire délicate", disent les russes qui, depuis Gengis Khan, en savent quelque chose.


Peu leur importe que cette spécificité fasse leur bonheur ou leur malheur: elle fait en tout cas leur fierté. Elle se traduit par une limite invisible mais perceptible entre le "nous" par lequel ils se désignent eux-mêmes et le "vous" qui s'adressera à un français, un suisse...voire à l'étranger en général.


L'âme russe est constituée d'une éblouissante profusion de coutumes, de croyances et de légendes millénaires. Celles-ci sont restées étonnamment vivantes malgré les multiples turbulences, politiques et religieuses, traversées par le pays. Les plus anciennes remontent à l'époque païenne.


Si j'essaie de tenter un résumé, Les Russes sont souvent embrouillés par leur belle vie incohérente, leurs longues conversations exaltées, l’amitié fidèle qui serre le coeur, leur aspiration à la générosité... Le charme de la Russie se trouve dans cette distinction délicate, entre le courage de la générosité et l’empressement du sacrifice. Nous pourrions parler également d’une fierté profondément enracinée, un sens de la grandeur du pays, et à la fois un fatalisme et un pessimisme en train de ronger cette fierté nationale.

En Occident on dit souvent: “Je fais ce que je peux”. En Russie on rétorque: “Je fais même si je ne peux pas”. Cette nation se permet d’être irrationnelle…


Bien entendu le rationnel est aussi respecté en Russie, et sans aucun doute il y a de “vrais amis” en Occident. Les valeurs éternelles sont les mêmes pour tous: le mal et le bien, l’amour, l’amitié, l’espoir, l’honneur… Les Russes et les occidentaux s’expriment différemment mais ressentent de la même façon!!!

2 commentaires:

dumon a dit…

bravo pour le blog.Concernant l'âme Russe j'ai toujours été frappé par ces sentiments contradictoires qui cohabitent chez les Russes , à savoir une joie de vivre, une grande solidarité et plus souvent un fatalisme et un grand pessimisme...

rencontre femme russe a dit…

Excellent site. Je suis tombée sur vous par hasard et j'ai adoré vos créations. De très bonnes idées, vraiment. La journée n'avait pas trop bien commencé pour moi, alors ça remonte un peu le moral de trouver un truc intéressant. Merci à vous. Vous pouvez me compter dans votre auditoire! :-)