lundi 6 août 2007

Le monastère d'Istra ou la nouvelle Jérusalem



La région autour de Moscou est riche en histoire et en monuments à visiter. Souvent on vous dira qu'il n'y a rien à voir dans un rayon proche autour de la ville. Ceci est faux, il vous faut un peu plus d'organisation et le déplacement en voiture n'est pas un luxe car même si les accès en train sont faciles ceux-ci ne vous mèneront pas aux portes des trésors. Dans le cas d'Istra, l'idéal est d'y aller en voiture car la route n'est pas difficile est simple à trouver si vous avez une carte routière. La visite du monastère d'Istra se fait en 1 jour mais mieux vaut un départ le matin car la densité du trafic peut être variable. Préférez un aller-retour le dimanche.







La ville d'Istra se trouve à l'Ouest de Moscou. Pour y accéder le trajet est plutôt simple, il s'agit de prendre la direction de Krasnogorsk, puis Dedovsk et enfin Istra. Si le traffic est fluide vous en avez pour 45 minutes. Vous traverserez de belles étendues de forêts denses, qui, il n'y a pas si longtemps arrivaient jusqu'aux portes de Moscou, lorsque celle-ci n'avait pas la taille qu'elle a depuis les années 1925. Le monastère se trouve à 2 km de la ville d'Istra. Il vous suffit de la traverser par la route principale et vous apercevrez les bulbes dorés en face de vous.






Istra fut fondée autour du monastère de Novoierousalimski (nouvelle Jérusalem). Malheureusement au cours de la Seconde Guerre mondiale celui-ci fut pratiquement entièrement détruit par les allemands. Vous verrez d'ailleurs dans quel état se trouve le monastère aujourd'hui. Malgré de surprenantes rénovations en 1950, celui-ci ne fera peau neuve, je pense, que dans plusieurs années. Cependant, il est facile d'imaginer ce qu'a pu être la beauté de ce lieu, Faufiler-vous dans les dédales de la cathédrale et regardez tout autour de vous sans oublier de lever les yeux. Je fus moi-même surprise par la présence d'ornements architecturaux (colonnes de style ionique, voûtes...) qui n'existaient pas en Russie et pour cause. Ce monastère fut fondé en 1656 par le patriarche Nikon qui, en décidant de réformer l'église orthodoxe, provoquant ainsi un shisme avec les vieux croyants, décida d'y créer la Jérusalem russe afin de souligner l'importance de l'église orthodoxe en tant que troisième Rome.





La cathédrale est donc une copie du Saint-Sépulcre de Jérusalem dont il reprend les plans, y compris l'emplacement des 29 chapelles, dont celle de Saint-Jean-Baptiste, où le patriarche Nikon fut inhumé. Cette chapelle se trouve au premier niveau sous l'énorme rotonde en bois. Le musée qui se trouve dans l'enceinte du monastère, en soi moyennement intéressant, vous aide tout de même à vous représenter la cathédrale telle qu'elle était à l'origine mais surtout juste avant la guerre. Vous y trouverez également de nombreuses photos et plans de la même cathédrale à Jérusalem.





Le musée qui se trouve dans l'enceinte du monastère, en soi moyennement intéressant, vous aide tout de même à vous représenter la cathédrale telle qu'elle était avant la guerre. Vous y trouverez également de nombreuses photos et plans de la même cathédrale à Jérusalem.






La colline sur laquelle fut construite le monastère fut appelé Sion, la rivière Istra, quant à elle, rebaptisée comme il se doit Jourdain.











Ne manquez pas également de visiter la crypte. Vous y accédez par un escalier de 33 marches. L'édifice est composé de 3 parties: une église souterraine, la cathédrale, elle-même, puis une église circulaire comme à Jérusalem.











La vie religieuse a repris en 1994, et l'archimandrite est à la tête d'une communauté de trois moines et de plusieurs novices. Actuellement des fonds sont récoltés afin de reprendre les travaux de rénovations. S'il vous reste une petite heure, allez vous promenez dans le parc de l'autre côté de la muraille. Bien que celui-ci soit un peu en friche vous risquez de rencontrer de manière fortuite une ou deux chèvres...



En voiture: Depuis Moscou, par la Volokolamskoe Shosse qui commence sur Leningradski Prospekt à gauche au niveau du métro Sokol, mais pour y accéder restez sur la file de droite et éviter le tunnel. Continuez tout droit en suivant les directions suivantes: Krasnogorsk puis Dedovsk et enfin Istra. La route est directe et très bien indiquée.


En train: Départ de Moscou par la gare Rijski, descendre à la station Novoierousalimski.

La personne à la caisse ne parle que russe!


Aucun commentaire: