vendredi 21 septembre 2007

Et pourquoi pas un petit bania?

Elément incontournable de la culture russe, le bania existe depuis la nuit des temps. Pour le russe le bania est une sensation unique. Que vous soyez en ville ou à la campagne, il en existe partout et pour tous les goûts. Bien évidemment rien ne pourrait remplacer un bagna de campagne l'hiver. Généralement en bois, le bania prend la forme d'une cabane en bois située au fond du jardin. Pour des questions de sécurité il n'est jamais attenant à la maison principale. Composé de 3 pièces pour les plus traditionnels, il est un endroit où il fait bon vivre et où, l'humidité mélangée au bois de la cabane procure une délicate odeur vivifiante et saine.


Il y a toujours une première pièce avec une table et des bancs où les gens se détendent et s'hydratent (eau ou alcool) entre deux séances. On y discute, mange, boit, on s'y détend. Elle est un peu comme une pièce à vivre. Entre le bania au sens strict et la pièce à vivre se situe encore une pièce d'eau où vous vous lavez, vous enduisez le corps de toutes sortes de crèmes, miel, marc de café... c'est on peut le dire ainsi la pièce du grand nettoyage. On y reste le temps qu'on veut et on s'occupe de son corps. C'est dans cette pièce que se trouve le bania comme tel. Vous y entrez par une porte et à ce moment là une chaleur intense vous envahit. Le principe est simple: vous jetez de l'eau sur des roches brûlantes ou d'ans d'étranges poêles (qui ressemblent à des fours pour les plus grands) et vous obtenez la version russe du sauna mais en beaucoup plus chaud et humide. En fait le bania est entre le sauna (pièce en bois) et le hammam (vapeur d'eau).


Il y fait environ 90 degrés et je vous rassure ce n'est pas une course contre la montre, lorsque vous ne résistez plus à la chaleur il faut sortir rapidement pour éviter de se sentir mal. Par expérience même les russes ne peuvent pas supporter la chaleur plus de 5 minutes et encore. C'est à ce moment là que vous verrez les gens se "fouetter" avec des branches. On les appelle des "venik"; ce sont des branches de bouleau ou de chêne qui sont assemblées en bouquet. Ces branches sèches doivent être trempées avant l'utilisation pendant au moins 15 minutes dans de l'eau chaude afin de les assouplir.

Le bien être de cette chaleur pénétrante est tel qu'on éprouve l'envie de se rouler dans la neige ou de s'asperger d'eau glacée, afin de se réchauffer à nouveau. Les plus téméraires se jettent dans les lacs par un trou percé dans la glace.


Tel est donc le secret du bania russe: l'alternance du très chaud et du très froid, qui favorise une bonne circulation sanguine et aide l'organisme à se débarrasser des toxines. Il permet également une propreté en profondeur et l'expérience est inoubliable.


Pour certains le bania est un rendez-vous hebdomadaire, alors qu'attendez-vous!

À Moscou:
  • Les plus fameux et les plus beaux bains russes sont les bains Sandouni, situés rue Neglinaya 14, bât. 3-7 (entrée face au numéro 1 de Zvornarski per). Tél. 9254631, métro Kouznetski Most. Ouvert tous les jours sauf le mardi de 8h à 22h, dernière entrée à 20h. Une partie est réservée pour les hommes et une autres pour les femmes (les entrées sont séparées). Si vous voulez y aller entre amis vous pouvez réserver des banias privés mais il faut absolument réserver à l'avance. Les bains Sandouni peuvent accueillir jusqu'à 200 personnes par jour.

  • Na Presnie situé au 7 Stoliarny per. Métro Oulitsa 1905 Goda. Ouvert tous les jours de 8h à 22h (dernière entrée à 20h) sauf le mardi à partir de 14h.

  • Chaque quartier a son bania, l'idéal est de demander à des russes de vous donner l'adresse de leur bania et d'y aller ensemble la première fois (le personnel ne parle que russe).
Le petit nécessaire indispensable:
Serviette de bain, une paire de tongues, un chapeau ou une serviette pour vous protégez les cheveux de la chaleur, gel douche, lime à ongles, coupe-ongles, shampooing, masque hydratant, crème hydratante, et tout ce qui vous passe par la tête pour vous enduire le corps (miel, marc de café, yogourt...), vous n'aurez jamais l'air stupide.

mardi 18 septembre 2007

Les numéros et sites utiles



Téléphones en cas d'urgence:

  • 01 pompiers
  • 02 police
  • 03 ambulance
  • 04 gaz service
  • 244 3449, 937 9999, 564 8282 ligne d'urgence pour les personnes de langue anglaise
  • 937 6477 assistance internationale
  • 956 3556 cartes de crédit perdues
  • 694 9957 passeports perdus (du lundi au vendredi de 9h à 18h)
  • 622 2085 objets perdus dans le métro
  • 937 9911 service secours
  • 237 5395, 237 3904 ambulance médicalisée
  • 796 9643 Europe assistance
  • 112 service secours depuis les téléphones portables

Services d'information:

  • 232 2232 informations gratuites 24/24h sur les entreprises commerciales, agences municipales, expositions, prix des marchandises et services
  • 266 9333 transports ferroviaires
  • 8-190 renseignements sur les appels internationaux
  • 688 0325, 622 1568 centre d'informations pour le métro
  • 09 adresses et téléphones à Moscou
  • 0-09 adresses et téléphones commerciaux à Moscou

Les sites internet:

Ambassades et consulats:

  • Algérie: 200 6642
  • Australie: 956 6070
  • Autriche: 502 9512
  • Bielorussie: 777 6644, 6804774 (visas)
  • Belgique: 780 0331
  • Canada: 105 6000
  • Danemark: 775 0190
  • Finlande: 787 4174
  • France: 937 1500
  • Allemagne: 937 9500
  • Inde: 783 7535
  • Iran: 917 0039
  • Israel: 230 6700
  • Japon: 291 8500
  • Luxembourg: 202 5381
  • Maroc: 201 7351
  • Portugal: 981 9416
  • Espagne: 202 2161
  • Suède: 937 9200
  • Suisse: 258 3830

Compagnies aériennes:

lundi 17 septembre 2007

Les fêtes et jours fériés en Russie

À noter une petite spécificité russe: si un jour férié tombe un week-end, le vendredi précédent ou le lundi suivant est en principe férié. Un petit conseil afin d'organiser au mieux vos week-end prolongés ou vos vacances, n'hésitez pas à vérifier tout cela en début d'année.
En Russie la première semaine de janvier est chaumée. Ne soyez pas étonnés si les villes sont alors désertées.
---
Voici un site à consulter régulièrement car il vous permettra de connaître les dates de changement d'horaire, fêtes et événements d'année en année: http://www.jours-feries.com/holidays_2007_146.htm
---
Ci-dessous un petit pense-bête des jours fériés (à titre indicatif):
  • 1-2 janvier: nouvel an
  • 7 janvier: Noël orthodoxe (selon le calendrier Juien, prérévolutionnaire)
  • 12 janvier: nouvel an orthodoxe
  • 23 février: fête des défenseurs de la patrie
  • 8 mars: fête des femmes
  • 1-2 mai: fête du travail
  • 9 mai: fête de la Victoire (guerre patriotique)
  • 12 juin: fête de l'indépendance (adoption de la Déclaration de souveraineté de la Fédération de Russie)
  • le premier samedi de septembre: fête de la ville de Moscou
  • 7 novembre: fête de la Concorde (anniversaire de la Révolution)
  • 12 décembre: fête de la Constitution
Il y a deux heures d'avance sur l'heure française.

samedi 15 septembre 2007

Tchaïkovski



---

Piotr Ilitch Tchaïkovski est un compositeur russe né le 25 avril 1840 à Votkinsk, une petite ville située dans l’Oural et mort le 25 octobre 1893 à Saint-Pétersbourg. Il est le second fils d'un père ingénieur des mines, Ilya Petrovitch Tchaikovsky, et d'une mère d'origine française, Alexandra Andreïevna Assier. Sa musique est connue et admirée pour son caractère russe ainsi que pour ses riches harmonies et ses mélodies enjouées. Tchaïkovski était un compositeur éclectique. Son œuvre, d'une inspiration plus occidentale que celle de ses contemporains, incorpore en effet des éléments internationaux, mais ceux-ci sont additionnés à des mélodies folkloriques nationales.

---


Orchestrateur génial, doté d'un grand sens de la mélodie, Tchaïkovski composa dans tous les genres, s'illustrant particulièrement par ses œuvres symphoniques et par ses opéras. C'est également lui qui donna ses lettres de noblesse au ballet ajoutant une dimension symphonique à un genre auparavant considéré comme "inférieur".

---


Tchaïkovski est aujourd'hui salué, en Russie, comme ailleurs dans le monde, comme un des compositeurs majeurs et sa popularité semble désormais durablement établie.
Issu d’une famille bourgeoise, sa vie est un contraste permanent entre luxe et précarité, scandale et besoin de reconnaissance.

---


À cinq ans, il commença le piano avec Mariya Palchikova. En moins de trois ans, il lisait la musique aussi bien que son professeur. En 1850, Piotr entre au Collège de la Jurisprudence à Saint-Pétersbourg et y resta jusqu'en 1858, obtenant une excellente éducation générale et poursuivant son instruction au piano avec le directeur de la bibliothèque de partitions. Mais ses résultats scolaires dégénérèrent jusqu'à une certaine médiocrité.

---


Au milieu de ses études, en juin 1854 sa mère meurt du choléra, plongeant Tchaïkovski dans une très grande tristesse. Il se souvint tout le reste de sa vie de ce jour. Elle avait encouragé ses intérêts musicaux. La réaction immédiate de Tchaïkovski suite à cette perte fut de se tourner vers la musique. C’est à partir de cette époque qu’il fit ses premiers vrais efforts pour composer .

---


De retour à Saint-Pétersbourg en automne, il commença à prendre des cours de chant avec Gavril Lomakin, un célèbre chef d'orchestre et professeur. En1855, le père de Tchaïkovski finança pour son fils des études avec Rudolph Kündinger, un professeur de piano de Nuremberg connu, et, le consultant un jour à propos des perspectives d'une carrière musicale pour son fils, le pianiste répondit qu'à part une bonne oreille musicale et une bonne mémoire, il n'y avait rien chez Piotr laissant croire qu'il serait plus tard un bon compositeur ou même un bon interprète.
Tchaïkovski obtient son diplôme de droit le 25 mai1859, et est engagé comme secrétaire au ministère de la justice, mais s'adonne déjà en amateur à la musique. N'éprouvant aucun intérêt pour son emploi au ministère, il confia à sa sœur dans une de ses lettres « On a fait de moi un fonctionnaire, et un mauvais fonctionnaire par dessus le marché ». Finalement, en1863, contre la décision de sa famille, il abandonne ce travail et entreprend d'étudier la musique sous la conduite d'Anton Rubinstein.

---


En 1866, alors qu'il vient de terminer ses études de musique, le frère d'Anton, Nikolaï lui confie un poste de professeur de théorie musicale (qu'il occupera jusqu'en 1878) dans le tout nouveau Conservatoire de Moscou (qui porte d'ailleurs son nom depuis 1940).

---


L'année 1876 est marquée par sa rencontre avec Nadejda von Meck. Celle-ci, grande admiratrice du compositeur, lui versera pendant treize années une pension alimentaire de 6 000 roubles par an, plaçant Tchaïkovski dans une situation beaucoup plus confortable qu'auparavant. Peu après le Tsar Alexandre III lui versera 3 000 roubles par an. Leurs relations ne resteront cependant que « strictement épistolaires ». En juillet de cette même année, le compositeur vivra un des épisodes les plus sombres de sa vie : pour tenter de "guérir" son homosexualité, il épouse Antonia Milioukova, une de ses anciennes élèves qui nourrit une grande passion pour lui. Ce mariage sera un échec. Rapidement, Tchaïkovski, qui ne peut plus supporter la vue de sa femme, tente de se suicider en essayant de contracter une pneumonie. Il se séparera d'Antonia peu après. La même année, il compose néanmoins son premier ballet « Le Lac des Cygnes », qui sera un échec en raison d'une mise en scène inadéquate (il aura fallu vingt ans pour que la trame du ballet soit définitivement fixée), ainsi qu'un opéra basé sur un roman d'Alexandre Pouchkine: Eugène Onéguine.

---


Vers 1880, la réputation de Tchaïkovski se renforce considérablement en Russie, et son nom commence même à être connu à l'étranger, comme il peut le constater lors des voyages qu'il effectue cette même année. Il y remporte de nombreux succès et rencontre les grands compositeurs de son temps : Brahms, Dvorak, etc. En 1880, son grand ami, Nikolaï Rubinstein meurt. Profondément touché, Tchaïkovski compose son superbe Trio pour piano, pièce dédié à son ami décédé. Il composera ensuite Manfred et son deuxième ballet, « La Belle au bois dormant », qui sera un triomphe, ainsi qu'un opéra basé sur une courte nouvelle de Pouchkine : La Dame de pique .

---


En 1890, sa mécène Nadejda von Meck rencontre des problèmes financiers et ne peut plus lui allouer sa pension. La vraie raison serait en fait que Von Meck aurait été profondément choquée par la découverte de l'homosexualité du compositeur et aurait donc brusquement décidé de rompre leur correspondance. Il est aussi probable qu'elle souhaitait marier une de ses filles au compositeur, projet incompatible avec les tendances de celui-ci et qu'elle devait donc abandonner. Cet épisode frappe durement Tchaïkovski. En 1891, il fait un voyage jusqu'aux USA. Ses œuvres, qu'il dirige lui-même lors de de l'inauguration de la salle new-yorkaise de Carnegie hall remportent un franc succès. En 1892, son troisième ballet, « Casse-Noisette », voit le jour, mais il ne rencontre pas, dans un premier temps, un succès aussi retentissant que la beauté de la musique pouvait le laisser espérer. Il faudra attendre quelques décennies pour que Casse-Noisette obtienne le succès qu'il mérite. Il est aujourd'hui un des ballets les plus joués et certainement un des plus appréciés du public.

---


Le 25 octobre 1893, Tchaïkovski meurt du choléra après avoir bu de l'eau de la Neva non stérilisée. Pourtant, certains pensent, mais sans preuve solide, qu'à la suite de la découverte de la relation du compositeur avec le neveu d'un noble russe, Tchaïkovski aurait en fait été poussé au suicide par un tribunal d’honneur (c'est d'ailleurs l'intrigue d'un roman de l'Académicien Dominique Fernandez). Quoi qu'il en soit, il bénéficiera de funérailles nationales à Saint-Pétersbourg, auxquelles assisteront près de 8 000 personnes et il sera enterré au monastère Alexandre Nevski.

---


L'œuvre de Tchaïkovski est une heureuse synthèse des œuvres classiques occidentales et de la tradition russe représentée de manière contemporaine. Sa musique, reflet de sa nature hypersensible et tourmentée, est très personnelle et d'une infinie sensibilité. Elle bénéficie d'une orchestration riche et variée. Tchaikovski est aujourd'hui un des compositeurs les plus célèbres et certainement le compositeur russe le plus populaire. Même si sa musique aura mis du temps pour sortir des frontières de Russie, elle est maintenant universellement écoutée et appréciée.


http://fr.wikipedia.org/wiki/

mercredi 5 septembre 2007

La place du Manège et le jardin Alexandre (Moscou)

"La place du Manège"

Le monument du maréchal Joukov, grand chef de l'armée durant la Seconde Guerre mondiale qui fut le libérateur de la Russie.
La grotte Ruines, situé contre la muraille du Kremlin, le long du jardin. Lieu de rendez-vous nocturne de la jeunesse moscovite.
La place du Manège et dans le fond à gauche l'hôtel National

Vue sur le Manège depuis le jardin Alexandre


façade du Manège de nuit

façade de l'hôtel National


Au fond le Manège de Moscou. Construit en 1817 pour célébrer le cinquième anniversaire de la victoire russe dans la guerre de 1812. Le manège est un édifice en forme de temple antique aux dimensions impressionnantes. Il était utilisé pour les concours hippiques et les exercices militaires. Un régiment entier pouvait y manoeuvrer sans difficulté. A partir de 1871, le manège a servi de salle d'expositions accueillant diverses expos et manifestations culturelles.


le musée d'histoire d'Etat depuis la place du manège

façade publicitaire sur l'hôtel "Moskva" toujours en construction/rénovation



statues sur le plan d'eau situé entre le jardin Alexandre et la place du Manège

le jardin Alexandre le long des murailles du Kremlin

centre commercial de trois étages sous la place du Manège

lundi 3 septembre 2007

Moscou et ses espaces verts

Mais qui l'eut cru! il y a 96 parcs et 18 jardins à Moscou, dont 4 jardins botaniques. Au total, les espaces verts représentent 450 km², sans compter plus de 100 km² de forêt. Si on la compare aux villes de même taille d'Europe de l'Ouest ou d'Amérique, Moscou est une ville relativement riche en verdure. Chaque Moscovite dispose en moyenne de 27m² de verdure, contre 6 à Paris, 8,6 à New-York et 7,5 à Londres. On trouve souvent dans les parcs de Moscou des statues de personnalités importantes de la ville : Gogol et Pouchkine font ainsi partie des nombreuses personnes immortalisées dans les espaces verts de Moscou. Le Parc Izmaylovski créé en 1931 est l'un des plus larges au monde. Sa superficie est de 15,34 km², soit 6 fois celle de Central Park à New York. Le Park Sokolniki, quant à lui, est l'un des plus anciens de Moscou avec une superficie de 6 km². Il est quatre fois plus grand que Hyde Park et comporte un labyrinthe composé de chemins verdoyants.

dimanche 2 septembre 2007

Taxis roses à Moscou

Si vous voyez un taxi rose dans les rues de Moscou, vous serez certainement tombés nez à nez avec un de ces spécimens qui sillonent les rues depuis le printemps 2007. Des taxis roses, et oui il fallait y penser! pour toutes ces dames qui préfèrent circuler en toute quiétude, voivi une nouvelle compagnie de taxis dédiée uniquement aux femmes. La compagnie des taxis roses, qui n'emploie que des femmes, n'accepte les clients masculins que s'ils sont accompagnés par des femmes! Tél: 940 7676.