vendredi 30 mai 2008

L'ancienne rue Arbat...peut-être plus littéraire?







Lorsque l'avenue Nouvel-Arbat, bordée de hautes tours, à été construite parallèlement à l'ancien Arbat, ce qui subsistait de celui-ci est devenu le symbole de la résistance à l'urbanisation technocratique et destructrice de l'époque soviétique.






Les auteurs de la rénovation des années 1980, appartenant à la génération d'architectes moscovites du "socialisme à visage humain", transformèrent la rue en zone piétonne, pavée, plantée et ornée de bacs à fleurs en béton et de lampadaires stylisés; la restauration des façades et des intérieurs a été menée dans le même esprit.






Le vieil Arbat retrouva alors sa vocation de rue animée et de lieu de rencontre pour les jeunes et les artistes de rue. Devenue alors l'une des rues les plus touristiques de Moscou, elle est aujourd'hui bordée d'innombrables boutiques de souvenirs qui vendent toutes la même chose à des prix prohibitifs. s et a perdu beaucoup de son naturel.







Victime de son succès, elle est toutefois peut-être en passe de retrouver un certain charme naturel passé et de devenir "la rue des livres". En effet, l'Administration centrale du district de Moscou vient d'annoncer que des kiosques à livres s'y installeront à partir du mois de juin.




Ce projet de transformation a été pensé par un natif de la rue, et d'après lui cette petite transformation aiderait à refléter l'ancienne image historique véhiculée par le quartier. Effectivement, l'ancienne rue Arbat a un fort passé littéraire et culturel et il serait bien plus intéressant de le faire revivre plutôt que de continuer à voir ce déballage kitsch de souvenirs russes made in China...

Source: "The Moscow News" du 23 au 29 mai, numéro 23.


2 commentaires:

Alexandre Alexandrovitch IV Tislenkoff a dit…

un pti bonjour de quelqu'un musarde de temps en temps sur ton blog !!

Anonyme a dit…

J'aime beaucoup le fond et la forme de ton blog, cela donne envie de voyager et découvrir un peu les richesses du patrimoine russe... ^^