mardi 23 septembre 2008

La cathédrale Saints-Pierre-et-Paul

Le principal édifice de la forteresse Saint-Pierre-et-Paul est sa cathédrale. Son architecture mélange les styles russe et européen mais ce dernier est le plus frappant. C'est ici que reposent les tsars russes de la dynastie des Romanov de Pierre I à Alexandre III. Le 17 juillet 1997 y furent enterrées les sépultures du dernier tsar Nicolas II et de sa famille, exécutés en 1918. Assez difficile à trouver, leurs sépultures se trouvent dans une chapelle sur la droite en entrant.


La cathédrale fut fondée par Pierre le Grand le jour de son anniversaire, le 30 mai 1714, et sa construction ne fut achevée que sous le règne de sa nièce, Anna Ivanovna en 1733. La pointe de la cathédrale est un élément gothique et ne rappelle en rien ce que l'on peut voir à Moscou. Le clocher, couronné par un ange portant une croix, à une hauteur de cent vingt deux mètres. À l'époque c'était la plus haute construction s'élevant en Russie. La pointe de la cathédrale domine la ville comme le symbole d'affermissement de la Russie sur les rives de la Neva et de la mer Baltique.



Tous les tsars reposent sous des sarcophages en marbre blanc tous identiques, seuls les noms inscrits en grosses lettres dorées permettent de les identifier. Vous remarquerez très certainement que deux tombes se détachent assez facilement (photo ci-dessous). La verte est celle d'Alexandre II-grand-père du dernier tsar-considéré (après coup) comme le tsar libérateur qui abolit le servage. La rouge est celle de sa femme Maria. Chacune pèse six tonnes.

À droite de l'iconostase, juste avant de sortir de la cathédrale (généralement s'y trouve un attroupement de personnes), se trouvent les tombes de Catherine la Grande et Pierre I.


Aucun commentaire: