lundi 1 décembre 2008

Conversation au goulag...

" Tu es ici pour quoi, toi?
-Paresse.
- Comment ça, paresse?
- Ben oui, on était trois à boire un soir, on s'est raconté des histoires drôles politiques. Je suis rentré chez moi, et avant de me coucher, je me suis dit qu'il faudrait peut-être aller rapporter tout ça à qui de droit. Mais j'ai eu la flemme, je me suis dit que j'irai le lendemain. Et bien les autres y sont allés le soir même."
L'article 58-12 du code pénal de la RSFSR prévoyait d'ailleurs que l'on pouvait être condamné à six mois pour ne pas avoir dénoncé un crime contre-révolutionnaire.
Tiré du livre d'Amandine Regamey, "Prolétaires de tous pays, excusez-moi!", Ed. Buchet Chastel, Paris 2007.

1 commentaire:

maurelita a dit…

Drôle et effrayant à la fois !

Je découvre ce blog grâce à l'Expat Blog ; quelle bonne idée ils ont eu.

Une Finlandaise à Paris
=)